Saint-Etienne - Concours des trophés

Christine Peyrache, Présidente de l’antenne de Saint-Étienne

Publié le 19 avril 2019 | Mis à jour le 26 juin 2019
RETOUR AUX ARTICLES

En tant que Présidente de l’antenne de Saint-Étienne, quel est votre rôle ?

Entre le Programme Jeunes Ambassadeurs et moi, c’est une véritable histoire d’amour ! Être Présidente d’antenne, c’est un vrai job ! Mon rôle premier est de recruter les parrains car sans parrain, il n’y a pas de jeunes ambassadeurs. J’entretiens une relation particulière avec les référents des grandes écoles et l’Université Jean Monnet. Avec Alexandra Custodio, Vice-Présidente de l’antenne de Saint-Étienne, nous nous employons à construire un programme d’événements riche et varié, pour faire découvrir à nos JA et parrains stéphanois leur ville d’accueil.

Cette année, c’est plus de 20 événements économiques, culturels, sportifs et festifs, qui leur ont été proposé. Mon rôle principal est d’assurer un leadership auprès des parrains et des jeunes ambassadeurs afin de les motiver à participer un maximum au programme et aux projets en instaurant une ambiance détendue et conviviale où ils retrouvent comme une deuxième famille.

 

Comment avez-vous fait en sorte de dynamiser l’antenne de Saint-Étienne ?

Afin de dynamiser l’antenne de Saint-Étienne, nous nous sommes énormément investies avec Alexandra dans le recrutement de nouveaux parrains. Nous avons aussi déployé beaucoup d’efforts en termes de communication, en innovant avec l’organisation d’une conférence de presse de rentrée. Nous présentons le programme de l’année avec nos partenaires institutionnels et l’enseignement supérieur, des ja4ever et des lauréats des Trophées. Notre objectif est de devenir une association incontournable à l’international et de donner de la visibilité à nos partenaires locaux.

 

Au sein de l’association, quel a été votre moment clé de cette année ?

Si je devais retenir un moment clé cette année : les oraux du Concours des Trophées. Les 5 finalistes stéphanois ont produit des présentations de grande qualité, dans un français remarquable alors qu’aucun ne possédait notre langue en septembre. Ils ont beaucoup travaillé. J’ai été fière d’eux et je suis certaine qu’ils sont tous promis à un brillant avenir !

 

Pour le Concours des Trophées, quelle est, selon vous, la recette secrète pour être finaliste et remporté un prix ?

La recette secrète, c’est le travail. Les JA doivent réfléchir à un projet simple mais original et inédit. Dès septembre, nous parlons beaucoup des projets avec nos jeunes ambassadeurs, par exemple lors des JAfterworks. Depuis plusieurs années, nous organisons à Saint-Étienne des oraux blancs pour nos finalistes. C’est un plus indéniable pour gagner en confiance.

Merci à Serge Zarembowitch et aux parrains stéphanois des finalistes de cette année 2019 : Bruno Laroche, Annie Di Cicco, Virginie Valomet qui leur ont donné de leur temps.

 

Un grand merci à Alexandra Custodio de m’aider par son énergie et sa générosité envers les JA. Grâce à son dynamisme, nous avons pu assister gratuitement à une Générale à l’Opéra et à de nombreux matchs de l’ASSE. Elle m’appuie aussi beaucoup dans la recherche de nouveaux partenaires.

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Saint-Etienne

Présentation de l’association Jeunes Ambassadeurs au Brésil

LIRE L'ARTICLE
Saint-Etienne

Événement incontournable : Assemblée générale de l’association

LIRE L'ARTICLE
Saint-Etienne

Bilan 2019 et nouveautés 2020 du Programme de l’Association Jeunes Ambassadeurs

LIRE L'ARTICLE